Celui qui va devoir réapprendre à compter

20 Août 2009, 22:22  -  #Politiques


935. "Quatre-vingt dix pour cent des faits divers ont à leur origine soit un immigré soit une personne d'origine immigrée. C'est un fait dont il faut tenir compte". Jean-Marie Le Pen, éternel habitué des phrases choc destinées à faire parler de lui (et merde, je tombe dans le panneau…) s'est encore lâché aujourd'hui au micro de RTL. Le problème du jour ? Ces chiffres n'ont aucun fondement, aucune source, puisqu'aucune étude ou statistique en France ne permet de connaître "l'origine" des malfaisants. Et d'ailleurs, si j'ai un parent portugais et l'autre français, suis-je plus d'origine immigrée que française ? Et si j'ai une origine immigrée, suis-je moins Français qu'un autre Français ?
Seule certitude chiffrée, piochée sur Le Monde : "en 2005, les étrangers représentaient 13,7% des mis en cause pour atteinte aux biens et 14,2% des mis en cause pour atteinte volontaire à l'intégrité physique". Tout le reste n'est que politique de comptoir.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :